Vieillissement de la population et risques

L’action en bref

L’AFPCN et l’association Old’Up travaillent de concert à la mise en place d’un partenariat citoyen sur le sujet des risques naturels autour de la question suivante : comment les populations âgées peuvent-elles agir sur le sujet des risques naturels ?

Contexte

Les personnes de plus de 60 ans représenteront prochainement près de 30% de la population: il s’agit donc d’un groupe social important vis à vis de l’exposition aux risques et à enjeux en ce qui concerne la vulnérabilité. Il est en outre, selon une étude réalisée en 2006 par l’INSEE,  le plus gros détenteur de patrimoine et se concentre parfois dans les zones vulnérables, notamment près des côtes. Le vieillissement est un enjeu collectif mais il est tout autant un sujet qui se situe au niveau de chaque individu. L’association Old’Up réunit les « Plus si jeunes mais pas si vieux » qui veulent donner du sens et de l’utilité au « temps » que leur apporte l’allongement de la vie. L’AFPCN et Old’Up réfléchissent ensemble au rôle particulier que pourraient jouer les personnes qui avancent en âge  en cas de catastrophe naturelle. Comment, à travers leur action citoyenne, les seniors peuvent participer à la prévention des risques, à leur gestion.

Organisation et programme de travail

Lors de leur dernière réunion, en mai dernier, L’AFPCN et Old’Up ont élaboré ensemble une série de questionnements liés à l’implication particulière des personnes âgées en cas de catastrophe naturelle. La prochaine réunion, qui aura lieu au début de l’année 2014, va laisser la parole aux membres d’Old’Up, et apporter des réponses concrètes à ces interrogations. Son contenu sera restitué sous forme de films courts, disponibles sur le site de l’AFPCN.

Action pilotée par Thierry Ménager et Alice Azémar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *