Points de vue international et bonnes pratiques, retour sur les séminaires étrangers invités par l’AFPCN en 2017

En 2017, l’AFPCN a invité des experts étrangers à présenter leurs actions et bonnes pratiques sur la notion des risques :


Co-Benefits of Disaster Risk Management

Pr. Adam ROSE, Center for Risk & Economic Analysis of Terrorism events, and Price School of Public Policy, University of Southern California

Dans ce séminaire, le Professeur Adam ROSE traite de l’étude de l’estimation du bénéfice du management du risque de catastrophe et de mitigation, puis de la notion de co-bénéfice du management du risque et de résilience. Il présente également un élargissement du cadre des conséquences économiques et un outil numérique de support à la décision dénommé E-CAT (Economic Consequence Analysis Tool).

Co-Benefits of Disaster Risk Management (Rose, 2017)


Making a multi-hazard mitigation plan for America’s most populated state: The California experience in integrating stakeholders interests and directives

Pr. William SIEMBIEDA, City and Regional Planing, California Polytechnic State University

Dans ce séminaire, le Professeur William SIEMBIEDA présente un plan de mitigation multi-aléa pour l’Etat de Californie. Ce plan a notamment pour objectifs de réduire les pertes de vies humaines et les blessés en cas de catastrophe, de minimiser les dommages et les interruptions des services, de protéger l’environnement, et enfin de promouvoir la résilience des territoires par l’intégration des politiques publiques et des affaires économiques.

Making a multi-hazard mitigation plan for America’s most populated state: The California experience in integrating stakeholders interests and directives (Siembieda, 2017)


Extending the scope of integrated disaster management, governance, sustainability and interconnected world: A scientific challenge

Pr. Norio OKADA, founder of the IDRiM Society, Kyoto University

Dans cette intervention, le Professeur Norio OKADA présente la société IDRiM (Integrated Disaster Risk Management) et revient sur le cadre d’actions de Sendaï. Il traite ensuite des catastrophes liées aux séismes, tsunamis et inondations, puis de la gouvernance des risques pour des territoires durables. Enfin, il s’interroge sur le partage des connaissances entre le Japon, la France et l’Allemagne.

Extending the scope of integrated disaster management, governance, sustainability and interconnected world: A scientific challenge (Okada, 2017)

Les commentaires sont clos.