Agenda 21 et risques naturels

L’action en bref

 

Parmi les enjeux actuels des projets territoriaux de développement durable, la question des risques naturels est de plus en plus prégnante : comment la démarche agenda 21 peut être une contribution à une meilleure appréhension des risques ? Comment les politiques d’anticipation, de gestion des risques peuvent renouveler les approches ?

 

Contexte

 

L’AFPCN et le CGDD (Commissariat général au Développement Durable) ont pris l’initiative de lancer un groupe de travail réunissant une trentaine de membres (membres (ANEL, CEPRI, Collectivités, DREAL, EPTB, FNE, Idéal connaissances, IRSTEA, MEDDE, Ministère de la Culture, Ministère des Outre-mer, MRN, Pact-Arim, Unalci, UNCPIE, universitaires …) qui œuvrent dans l’un des deux domaines : risques, développement durable.

Au moment où une nouvelle feuille de route est pensée pour les agendas 21, au moment où la gestion des risques naturels change de nature, il s’agit de s’interroger sur des rapprochements possibles, sur les perspectives communes de transformation sociétale des territoires.

Une première étape consiste à faire émerger des éléments de réflexion et des propositions qui prennent la forme d’une grille d’analyse rapprochant les enjeux/objectifs des Agendas 21 à la politique de gestion des risques naturels (prévention, information, préparation, gestion de crises, reconstruction…).

Ainsi, ce kit de simulation en vue d’un état des lieux permet de mettre en connivence agendas 21 et risques sur la base des «fondamentaux» de chacun : l’information/éducation en matière de risques, croisée avec l’objectif de renforcer les solidarités dans un agenda 21 va mettre en évidence des actions telles que le travail sur la mémoire, l’intergénérationnel,… favorisant ainsi peut-être une approche renouvelée des projets et politiques territoriales.

Des journées d’échanges permettront d’enrichir la démarche, elles sont prévues en Bretagne, Aquitaine, Provence Alpes Côte d’Azur. Elles permettront de mutualiser les savoirs faire, d’échanger sur la plus-value possible d’une meilleure articulation entre les politiques de gestion des risques (SNGRI, PAPI, PSM) aux enjeux de transition écologique et sociale du territoire.

 

Organisation

 

Cette action a été animée par Julie Pétrelle de l’AFPCN, Céline Braillon et Erwin Riclet du Bureau des territoires au sein du CGDD. Le kit « état des lieux » est en cours de construction avec les apports des collectivités, associations, organismes qui participent de la démarche. Il s’enrichit des contributions de chacun. Les travaux des journées régionales vont alimenter la réflexion, les exemples et les propositions dont chaque politique publique pourra se saisir pour faciliter la transition écologique et sociale et la résilience des territoires.

 


Publications

 

 


Journée d’échanges, Bretagne, 28 janvier 2015

 

Les commentaires sont clos.