GT Vulnérabilité des réseaux face aux risques

piloté par Jean-François Raffoux (IMdR) et François Gérard (AFPCN)

(en cours de mise à jour)

L’action en bref

 

Actif depuis 2008, ce GT, animé en collaboration avec l’Institut pour la Maitrise des Risques (IMdR), réalise un diagnostic de la vulnérabilité des réseaux en cas de risques majeurs avec pour ambition d’établir un plan d’action pour réduire la vulnérabilité des réseaux. L’approche se veut préventive, collaborative (l’enjeu est de réunir, autour de la même table, opérateurs et gestionnaires de réseaux, collectivités, agents économiques, pouvoirs publics et population) et dynamique (tournée vers le devenir des territoires concernés à moyen terme). Ayant développé une approche préventive de la vulnérabilité et de la résilience des réseaux face à des inondations majeures menaçant les grandes métropoles, le groupe a retenu cette année deux terrains d’étude pour tester la mise en œuvre de ces réflexions : une collectivité urbaine exposée à une submersion marine (Havre, CODAH), une collectivité urbaine exposée à des crues lentes (Grand Troyes).

Mots-clés : vulnérabilité, réseaux, prévention, gestion des risques, résilience

Vous souhaitez participer à ce GT ? envoyez un message à contact@afpcn.org

Contexte

 

Créé en février 2008, ce groupe de travail se propose de réaliser un diagnostic de la vulnérabilité des réseaux en cas de risques majeurs et un plan d’action pour réduire la vulnérabilité des réseaux. La démarche est fondée sur des journées thématiques centralisant des témoignages  des différentes parties prenantes. Vulnérabilité des réseaux concernés et conséquences dues non seulement à des facteurs physiques mais aussi au comportement des divers acteurs impliqués ou atteints.

 

Actions

 

  • Analyse critique du premier document de synthèse par le comité de pilotage puis par un panel des acteurs concernés et des partenaires et rédaction du rapport final, soumis à l’avis du Conseil scientifique en fin d’année.
  • Organisation d’une conférence plénière de valorisation et de retour d’expériences.
  • Deux cas d’études : une collectivité urbaine exposée à une submersion marine (Le Havre, CODAH), une collectivité urbaine exposée à des crues lentes (Grand Troyes)

Deux sous-groupes se sont mis en place en 2017 :

  • Les communautés urbaines en bord d’estuaire susceptibles d’être affectées par une submersion (exemple du Havre, CODAH) : réflexion territoriale autour de l’élaboration d’un futur guide de bonne gestion des risques naturels en lien avec les réseaux techniques. Sont mobilisés dans cette thématique la ville du Havre, le Grand port maritime, l’Association « Office des Risques Majeurs de l’Estuaire de la Seine » (ORMES), l’opérateur ENEDIS, ainsi que Nantes Métropole.
  • Les communautés urbaines soumises aux crues fluviales lentes (exemple de l’agglomération du Grand Troyes)

 


Publications

  • Synthèse du groupe de travail « Vulnérabilité des réseaux et catastrophes naturelles », 2014
  • Comptes rendus des conférences des 19 juin 2008, 15 décembre 2008 et 31 mars 2009
  • Compte rendu de la conférence « Eaux et déchets » organisée le 28 avril 2011

 


Journée 14 mars 2017 « Des villes et leurs réseaux résilients face aux risques naturels »

 

  • Cas des crues fluviales lentes : exemple du Grand Troyes.
  • Cas des communautés urbaines en bord d’estuaire susceptibles d’être affectées par une submersion marine : exemple de la communauté du Havre.
  • Mise en place d’un sous-groupe de travail pour l’élaboration d’un document pour caractériser les aléas et la vulnérabilité des réseaux.
  • Analyse de la portabilité sur les territoires d’études, d’une démarche de construction de scénarios pour des communes impactées par des risques multiples.
  • Information sur le réseau « Build Back Better » organisée par l’AFPCN, l’AQC-MRN et la ville de Paris.

Programme de la journée


Journée 15 janvier 2016 « Vulnérabilité des réseaux aux risques naturels »

 

Les différents réseaux qui irriguent le tissu économique et social d’un pays sont affectés par certains évènements naturels majeurs et accusent des dégâts qui perturbent voire paralysent l’activité et la vie des citoyens. Réduire la vulnérabilité de ces réseaux est un enjeu majeur pour ce pays. Pour cette raison, et sur la base du retour d’expérience de plusieurs évènements naturels majeurs, les pouvoirs publics, le milieu associatif, les organismes de recherche et les acteurs de l’activité économique ont mené des études visant à proposer des moyens de la réduction de la vulnérabilité des réseaux et de l’augmentation de leur résilience.

Cette manifestation visait, dans un premier temps, à présenter les résultats de plusieurs de ces travaux qui proposent aux différentes parties prenantes des recommandations et des méthodes d’approche.
La table ronde qui l’a clôturée a rassemblé des représentants de ces parties prenantes et a proposé la création d’un groupe de travail sur la protection des grandes communautés urbaines et de leurs réseaux dans des contextes de crues extrêmes pour lesquelles des méthodologies et de nouvelles études pourraient être proposées.

Programme de la journée

 


Participants au GT

  • Laurence Baillif, IMdR
  • Esther Bessis, AFEPTB
  • Stéphanie Bidault, CEPRI
  • Yves Biton, Préfecture de Police
  • Marie Bocquetin, EIVP
  • Mya Bouzid, SMBV
  • Alain Brun
  • Anne Chanal, CEREMA
  • Romain Cochery, EIVP
  • Corinne Curt, IRSTEA
  • Frédéric Cuissinat, Port du Havre
  • Claire Devaux, CODAH
  • Ludovic Faytre, IAU
  • Noémie Fompeyrine, Ville de Paris
  • Frédéric Gache, EPTB Seine Grands Lacs
  • Stéphane Garnaud Corbel, SEDIF
  • Alexis Gelle, FNCCR
  • François Gérard, AFPCN
  • Thomas Gobe, Préfecture de Police
  • Benjamin Gorget, RATP
  • Catherine Guénon, AFPCN
  • Christophe Huck-Astier, Préfecture de Police
  • Gwenaël Jouannic, CEREMA
  • Jérôme Lacroix, Port du Havre
  • Philippe Lacroix, DRIEE
  • Jean Lecroart, ARTELIA
  • Sébastien Leibrandt, AFPCN
  • Sébastien Maire, Ville de Paris
  • Pascal Mallet, CODAH
  • Philippe Maymil, SNCF
  • Bénédicte Montoya, DRIEE
  • Benjamin Morassi, Grand Troyes
  • Thanh Son N Guyen, EPTB Loire
  • Roland Nussbaum, AFPCN
  • Nathalie Pottier, UVSQ
  • Jean-François Raffoux, AFPCN
  • Mathilde Richardot, UVSQ
  • Patrick Rubagotti, Chambéry Bauges
  • Laure Semblat, FNCCR
  • Mélinda Tellier, Val de Marne
  • Régis Thépot, EPTB Seine Grands Lacs
  • Vincent Vialette, ERDF
  • Régis Visiedo, EPTB Saône Doubs
  • Marc Vuillet, EIVP
  • Henri Wattier, ERDF

 

 

Les commentaires sont clos.